1.5 Note sur les changements technologiques

De l'avènement de l'ordinateur personnel il y a bientôt 30 ans à l'explosion de l'Internet au cours de la dernière décennie, chacune des nouvelles avancées dans les technologies de l'information a changé la manière dont les personnes, les communautés et les organismes peuvent communiquer, se connecter et se coordonner entre eux.

Les prochaines avancées dans les changements technologiques vont continuer à rendre les ordinateurs plus abordables, plus portables, plus puissants et plus simples d'emploi. Les obstacles tels que le coût, l'accès matériel et la connaissance de techniques spécialisées vont continuer à être réduits, rendant ces technologies plus accessibles à un plus grand nombre de gens. Sans doute, ces facteurs amélioreront-ils l'accès des utilisateurs femmes.

Au Forum sur les meilleures pratiques des TIC, qui a eu lieu en Afrique en avril 2008, le Président-Directeur général de Microsoft a résumé comme suit les tendances sur le plan technologique:

•            une plus grande puissance de traitement dans des appareils plus petits;

•            une augmentation spectaculaire des capacités de mémoire des appareils et des centres de données à travers le monde;

•            des réseaux hertziens à large bande plus répandus, permettant aux gens d'exploiter de presque partout la puissance de traitement et le stockage d'informations;

•            des interfaces utilisateur naturelles, plus courantes et plus conviviales, où il est tiré parti de la voix, de l'écriture et de la gestuelle;

•            des écrans et appareils de projection plus légers, meilleurs et plus abordables.

Tous ces développements technologiques pourraient avoir des conséquences positives pour les centres communautaires TIC. En attendant, l'emploi accru des technologies hertzienne et mobile a déjà une incidence considérable à l'échelle mondiale. La technologie mobile améliore l'accès aux informations, en raison des coûts d'entrée relativement faibles liés à la possession et à l'utilisation d'un téléphone portable, mais aussi en raison du niveau plus élevé des investissements dans l'infrastructure de téléphonie mobile dans les économies émergentes. Les téléphones portables seront de plus en plus employés à mesure que leur capacité se rapprochera de celle des ordinateurs.

Partout, les villes et les régions s'orientent vers les technologies hertziennes. Kigali, au Rwanda, par exemple, est sur le point de devenir cette année la première capitale en Afrique ayant des points d'accès à l'Internet sans fil6. Les technologies hertziennes permettent maintenant aux centres communautaires TIC d'être mobiles et d'atteindre un plus grand nombre d'utilisateurs, comme c'est le cas avec les motocycles à trois roues (eTrike) aux Philippines7. Elles permettent aussi de réduire les coûts, dans certains cas, grâce au partage des connexions à l'Internet. Les nombreux usages des applications hertziennes ne peuvent être surestimés et les études de cas dans les chapitres suivants illustreront ce point plus en détail.

 

Pour information: Technologies hertziennes au service des moyens d'existence et des microentreprises – Rapport de la CNUCED

Dans l'Information Economy Report 2007-2008 de la CNUCED (Rapport 2007-2008 sur l'économie de l'information), il est observé que tant les téléphones portables que les télécentres contribuent aux moyens d'existence dans les pays en développement. Cette étude illustre, à l'aide de deux exemples précis, comment les TIC contribuent à réduire la pauvreté: 1) grâce aux téléphones portables qui permettent de diriger des microentreprises en Afrique; 2) grâce à la création de télécentres au profit des communautés pauvres.

En Afrique, le nombre de nouveaux abonnés à la téléphonie mobile en 2006 s'élevait à 50 millions et on estime qu'en 2007 le nombre total d'abonnements avait atteint 200 millions. Ces téléphones portables sont devenus des points d'accès indispensables à la société de l'information. La téléphonie mobile est un outil essentiel pour le partage de l'information et des renseignements et elle permet aux ménages et aux communautés d'être connectés.

Pour comprendre comment les télécentres contribuent aux moyens d'existence des pauvres, la CNUCED a enquêté sur un certain nombre de télécentres au Bangladesh et en Inde. L'enquête a permis d'évaluer quels étaient les services qui étaient assurés par les télécentres, qui bénéficiait de ces services et quels étaient les facteurs clés environnementaux et institutionnels qui permettaient aux télécentres d'aider les pauvres à améliorer leur niveau de vie. Les résultats indiquent que la plupart des télécentres donnent la priorité à la fourniture d'un accès aux TIC et à l'acquisition des compétences de base en la matière. Les télécentres sont, dans le cadre du type de services offerts, avant tout employés à des fins d'information et d'éducation8. Dans le rapport sont abordées, au moyen d'études de cas dans des pays tels que le Chili, les différences entre les sexes pour ce qui est de l'accès aux télécentres, ainsi que la difficulté d'enregistrer les données utilisateur ventilées par sexe et d'y accéder.

 

Pour information: Enquêtes au moyen de téléphones portables, destinées à la surveillance et à la collecte de données

Des téléphones portables de base, équipés d'une application sur mesure, l'EpiSurveyor, ont été utilisés lors d'une étude pilote menée en juin 2010 à Mpika, en Zambie, à laquelle participaient des volontaires locaux, tous des femmes. Les téléphones servaient à recueillir des informations sur le bien-être des écolières. En appuyant simplement sur les touches des téléphones, les femmes enregistraient les réponses qui étaient immédiatement transmises à Lusaka, la capitale. Ayant appris à se servir du logiciel rapidement, elles terminaient chaque questionnaire en tout juste 2 à 3 minutes. Elles transféraient ensuite, au moyen de signaux cellulaires, les données pour analyse vers une base de données centrale.

Source: http://news.camfed.org/us/2010/07/innovating-with-cell-phones-to-help-girls-stay-in-school/

 

6Telecenter.org. (January 2010). Kigali to become a wireless city. (http://www.telecenter.org/profiles/blogs/kigali-to-become-a-wireless)
7 Le tricycle à moteur (eTrike) est un télécentre hertzien, mobile, autonome, qui se déplace au sein des communautés urbaines à Manille et permet aux jeunes d'accéder aux nouvelles technologies TIC numériques, à des leçons d'informatique de base et à une introduction à l'Internet. Mobile telecenters Philippines – eTrike (http://www.mobiletelecenters.com/).
8http://unctad.org/en/docs/sdteecb20071_en.pdf
 

0 user comments: