6 Liste récapitulative pour les décideurs

 

On trouvera ci‑après un récapitulatif des concepts et recommandations formulés dans le présent module:

1)          Les politiques de mise en oeuvre de moyens TIC accessibles dans les écoles connectées devraient être élaborées en concertation avec les associations de personnes handicapées et dans le respect du droit et des politiques internationales, dont la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et les principes, grandes orientations et cibles du Sommet mondial sur la société de l'information.

2)          L'élaboration et la mise en oeuvre de politiques relatives aux moyens TIC accessibles dans les écoles connectées devraient être utilisées pour encourager les politiques éducatives inclusives d'un pays, autrement dit l'éducation fournie dans le contexte du système éducatif ordinaire, et non dans un cadre spécialisé.


 

3)          Dans la mesure où l'éducation inclusive est un modèle qui doit être mis en oeuvre progressivement, les décideurs devraient envisager l'élaboration sur le plan national de déclarations de principe et d'intention, de moyens, d'objectifs et de calendriers permettant de mettre en oeuvre des moyens TIC accessibles dans les écoles connectées. L'élaboration de politiques relatives à l'utilisation des TIC accessibles dans les écoles inclusives recoupera plusieurs domaines relevant de la responsabilité des pouvoirs publics:

•     éducation;

•     télécommunications/TIC;

•     cybergouvernement;

•     finances et marchés publics;

•     taxes à l'importation, droits de douane et taxation;

•     services sociaux et emploi;

•     égalité.

4)          Les quatre grandes étapes de la mise en oeuvre de moyens TIC accessibles dans l'éducation inclusive sont les suivantes:

•     conception et élaboration de TIC accessibles;

•     mise en oeuvre et fourniture de ces technologies;

•     amélioration des technologies;

•     évaluation de leurs avantages.

5)          Les six grandes étapes de l'élaboration des politiques sont les suivantes:

•     infrastructures;

•     possibilités d'appui;

•     évaluation des besoins des personnes handicapées;

•     formation des étudiants et des enseignants;

•     coopération et recherche sur les bonnes pratiques;

•     évaluation des avantages et des utilisations des technologies d'assistance.

6)          Les recherches à l'appui de l'élaboration d'une politique pragmatique devraient être centrées sur les éléments suivants:

•     attitudes de la société envers les personnes handicapées et leur inclusion en tant qu'acteurs à égalité du système éducatif;

•     attitude des enfants handicapés et de leurs enseignants, parents et soignants concernant l'utilisation et les avantages des technologies d'assistance;

•     statistiques démographiques nationales relatives aux personnes handicapées: nombre de personnes susceptibles de bénéficier de TIC accessibles dans les écoles/télécentres communautaires polyvalents;

•     état actuel des infrastructures TIC dans les écoles, y compris le nombre d'ordinateurs déjà installés et le nombre d'écoles connectées à l'Internet;

•     niveau actuel d'utilisation des TIC dans les écoles (autrement dit, modalités et finalités de l'utilisation de l'informatique);

•     types et nombre des TIC accessibles requis;


 

•     existence dans le pays des TIC accessibles requis;

•     coûts et stratégies possibles pour l'élaboration de solutions de rechange, y compris les logiciels à code source ouvert;

•     capacités des enseignants à intégrer les TIC accessibles dans leurs pratiques pédagogiques;

•     état d'esprit des élèves, des parents et des enseignants vis-à-vis des TIC accessibles et état de leurs connaissances en la matière;

•     existence de réseaux d'appui.

7)          La mise en oeuvre des politiques nécessitera la collaboration de diverses parties prenantes, dont les personnes handicapées, les autorités éducatives et les organisations humanitaires internationales.

8)          Toutes les réunions de consultation sur l'élaboration des politiques tenues avec des personnes handicapées devront se dérouler dans le respect des normes d'accessibilité.

9)          Le cadre d'élaboration des politiques pour la fourniture de TIC accessibles dans les écoles connectées doit inclure un mécanisme d'évaluation et de suivi des résultats. Ce cadre devrait inclure des données chiffrées sur:

•     le niveau d'accès des personnes handicapées à l'éducation et l'expérience des enseignants et des élèves pour ce qui est de l'utilisation de TIC accessibles en classe;

•     le nombre de cas d'abandon éventuel des technologies d'assistance et les motifs de cet abandon;

•     les coûts des technologies d'assistance et des ressources d'apprentissage en formats accessibles.

10)        Les options de financement pour l'investissement dans les infrastructures de technologies d'assistance pour les écoles connectées sont les suivantes: financements et subventions publics, partenariats public-privé, partenariats avec des organisations humanitaires internationales et programmes de responsabilité sociale d'entreprise mis au point par des sociétés du secteur des technologies. L'un des principaux éléments auxquels doivent réfléchir les pouvoirs publics et les écoles investissant dans des technologies accessibles est le choix, pour l'octroi de licences, entre les logiciels à code source ouvert et les logiciels propriétaires. Les décideurs doivent se demander quelle méthode donnera de bons résultats (à court, à moyen et à long terme) pour ce qui est de l'existence et de l'accessibilité économique des technologies d'assistance.

11)        Les politiques publiques d'investissement dans les technologies d'assistance pour les écoles connectées devraient aller au‑delà de la simple fourniture de technologies pour viser à la mise en place d'une infrastructure viable qui répond aux besoins des élèves et de leurs enseignants en ce qui concerne l'évaluation, la fourniture, la maintenance, la formation et l'appui à l'utilisation de ces technologies.

12)        La création d'une base de données nationale en ligne des technologies d'assistance aidera les enseignants, les élèves et leurs familles à obtenir des informations exactes sur ces technologies et sur leur existence, pays par pays.

13)        L'appui des pouvoirs publics à l'industrie des technologies d'assistance dans chaque pays est essentiel pour assurer la durabilité et la viabilité de ces technologies.


 

14)        L'appui à la recherche-développement dans le domaine des technologies d'assistance est essentiel pour favoriser la poursuite du développement et la localisation de ces technologies. Il est particulièrement important de veiller à ce que des logiciels comme les lecteurs d'écran existent dans les langues locales. Les activités de recherche‑développement peuvent être soutenues par différentes parties prenantes, dont des universités disposant des compétences et des ressources technologiques suffisantes, par le secteur privé et par des centres de compétences techniques au sein des associations de personnes handicapées.

15)        Les pouvoirs publics et les écoles devraient suivre l'évolution des progrès technologiques actuels et imminents dans des domaines comme l'informatique dématérialisée, l'apprentissage en mode nomade et l'élaboration de ressources éducatives libres.

16)        Il faut respecter les objectifs et les délais de création de sites web accessibles publics et privés, conformément aux lignes directrices (Web Content Accessibility Guidelines) du W3C.

17)        Il faut envisager de doter les écoles connectées de moyens TIC accessibles pour les transformer en télécentres communautaires polyvalents (TCP) utilisables par l'ensemble de la population.

18)        Dans le contexte des TCP accessibles installés dans les écoles, qui assurent une formation aux TIC et des possibilités d'emploi aux personnes handicapées, il importe de tenir compte de la viabilité du modèle d'entreprise du centre. Même si une bonne partie des infrastructures peuvent être mises gratuitement à disposition de la communauté, il convient de planifier soigneusement le financement et les dépenses qu'implique le recours au service de formateurs et l'achat de matériels didactiques. 

0 user comments: