3.7.2 Bonnes pratiques

 

Les bonnes pratiques constatées en rapport avec ce sujet pourraient incontestablement convenir aussi à plusieurs autres aspects du présent module. Nous mentionnerons ici la Mission 2007 du réseau Grameen Gyaan Abhiyan, en Inde http://www.mission2007.in/.

Le réseau Grameen Gyaan Abhiyan est un mouvement de savoir social rural qui vise à rendre 637 000 villages autonomes grâce à l'intervention d'une équipe constituée de nombreux acteurs. Il repose sur différents modèles indiens de développement des TIC, qui concernent notamment l'accès communautaire, l'esprit d'entreprise, le gouvernement, les affaires, la coopération et diverses combinaisons de ces modèles.

Ce mouvement a été choisi pour illustrer une bonne pratique en raison des principes directeurs sur lesquels elle repose:

•            Il s'agit d'un programme axé sur les personnes et fondé sur l'adoption collective. Pour être exécuté, il doit donc bénéficier de l'appui de l'ensemble de la communauté.

•            Il tient compte du contexte local et des besoins d'information des personnes, assurant ainsi des services utiles répondant à une demande. Bien qu'il repose sur l'utilisation et la recherche de divers types de techniques, le programme ne vise pas à démontrer le pouvoir de la technologie. Son utilité est plus importante que l'utilisation de la technologie la plus récente.

•            Le programme se veut ouvert et permet à chacun de participer. Des principes tels que l'inclusion sociale, le traitement équitable des sexes, la prise en considération de solutions concernant les zones isolées et les inégalités régionales sont donc les piliers sur lesquels reposent les centres communautaires.

Dans le cadre de ce programme, les centres d'accès sont exploités par des groupes de la communauté qui définissent ceux de leurs besoins auxquels l'utilisation de la technologie permettrait de répondre et les objectifs qu'elle permettrait d'atteindre. Les centres d'accès sont reliés à de multiples institutions afin d'accéder à des informations et de renforcer les capacités.

La participation - et donc l'adoption collective des centres d'accès - est le pivot de ce processus, au même titre que la collaboration et le travail en réseau, qui peuvent être reconnus comme constituant de bonnes pratiques. 

0 user comments: